Choisir une pompe d'arrosage

Comment choisir une pompe d’arrosage ? Le guide

Tout ce qu’il faut savoir pour choisir une pompe d’arrosage

Que ce soit pour des usages domestique ou pour le jardin, il fut un temps où il fallait aller chercher l’eau du puits avec un seau… Depuis, la technologie a fait des progrès et c’est bel et bien fini ! Besoin d’installer un système d’arrosage automatique ? De vider votre cave ou votre garage ? Alors il est temps de choisir une pompe d’arrosage ! Le choix est important car à chaque situation correspond son modèle avec des caractéristiques adaptées. Voici quelques conseils pour prendre la bonne décision.

J’identifie mes besoins pour choisir une pompe d’arrosage

Identifier ses besoinsBien qu’adepte de l’arrosoir d’antan, indispensable mais un peu chronophage, l’envie vous prend de simplifier l’arrosage de votre jardin ? La profondeur de votre source d’eau n’excède pas les 7 m ? Alors nous vous conseillons la pompe de surface ! Très répandue et facile à installer, elle se pose en général au-dessus du puits ou du forage. Ces pompes garantissent un excellent rendement hydraulique et une capacité de pression importante ce qui explique leur polyvalence d’utilisation (arrosage, irrigation, lavage…).
Vous trouverez des modèles monocellulaires et multicellulaires, à noter que ces dernières sont plus silencieuses.

En revanche, si votre point d’eau se situe à plus de 7 m de profondeur, votre choix doit se porter sur une pompe immergée. Elle sera entièrement plongée dans l’eau, comme son nom l’indique, et la refoulera vers la surface.
Vous pourrez vous en servir pour arroser votre jardin via un système d’arrosage automatique (pompe de puits, pompe de forage). Attention, elles sont très sensibles aux microparticules qui pourraient venir endommager les composants. Pour éviter les mauvaises surprises, veillez à ne pas placer votre pompe de puits au fond de votre point d’eau et dans le cas d’une pompe de forage, pensez à l’installation de crépine filtrante.
Pas d’inquiétude, une pompe vide cave fait aussi partie des pompes immergées mais là, ce n’est pas la peine d’attendre d’avoir 7 m de profondeur pour qu’elle se déclenche.

Maintenant que vous savez comment choisir une pompe d’arrosage, autre projet ! Vous souhaitez utiliser l’eau de votre récupérateur d’eau de pluie pour alimenter vos toilettes ou votre machine à laver ? Il existe aussi une solution et pour nous, le mieux est d’utiliser un groupe de surpression !
Composé d’une pompe, d’un réservoir et d’un pressostat (pour stabiliser la pression dans le réservoir) il ne se déclenche que lorsque c’est nécessaire ! Il servira à assurer une pression constante à l’arrivée d’eau.

Focus produit : la pompe à main

Et si nous mettions une petite touche déco-rétro dans notre jardin ? Ces pompes en fonte sauront s’intégrer facilement ! En termes d’usage, facile d’installation, il faudra les raccorder à un point d’eau par un système de tuyau et de crépine, et comme d’antan, faire marcher son bras !

L’essentiel pour bien choisir une pompe d’arrosage

Une fois que le besoin est identifié, et que la pompe est trouvée, nous attirons votre attention sur quelques éléments plutôt stratégiques dans votre processus de décision :

  • Débit et pression :

Pour les pompes de surface ou les surpresseurs, la pression sera généralement comprise entre 3,0 et 5,2 bars. C’est un critère important car il traduit la capacité de votre pompe à transporter l’eau vers votre système d’arrosage. Pour un vide cave par exemple, elle sera moins déterminante car ce que vous souhaitez dans ce cas, c’est l’expulsion rapide d’un volume d’eau important. Ici donc, attardez-vous sur le débit pouvant aller jusqu’ à 14000 l/h (soit 14 m³/h).

  • Hauteur d’aspiration :

C’est la distance verticale qui sépare la pompe de votre point d’eau. Calculez-la bien car elle joue un rôle très important dans l’efficacité de votre installation. Par exemple, au-delà de 7 m de profondeur, une pompe de surface ne sera plus efficace, il vous faudra une pompe de puits ou de forage.

  • Qualité de l’eau :

Il est important de savoir si votre eau est claire ou chargée, c’est-à-dire si elle contient des particules en suspension. Comme expliqué, si votre matériel n’est pas conçu pour supporter des poussières ou autres éléments de ce type, cela l’endommagera. Ainsi, vous trouverez différents matériels parfaitement adaptés à la nature de votre eau, que ce soit au niveau des pompes ou de leurs accessoires.

Vide-cave VCIN75 Fluxe - Inox - 14 m³/h - 0,8 bar
Vide-cave VCIN75 Fluxe - Inox - 14 m³/h - 0,8 bar
  Pompe immergée multi usages Fluxe - 1100 W - 6 m³/h - 4,5 bar
Pompe immergée multi usages Fluxe - 1100 W - 6 m³/h - 4,5 bar
  Pompe MC120 Fluxe - Multicellulaire - 6 m³/h - 3,7 bar
Pompe MC120 Fluxe - Multicellulaire - 6 m³/h - 3,7 bar

Si vous avez aimé, partagez avec vos amis ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *