Comment choisir une pompe d'arrosage ?

Comment choisir une pompe d’arrosage de jardin ?

Choisir une pompe d’arrosage avec Mon Magasin Général

Une irrigation de qualité suppose une installation qui remplie pleinement et efficacement son rôle. Pour pouvoir choisir une pompe d’arrosage de la meilleure façon qu’il soit, il vous faut réfléchir à certains critères notamment en fonction de votre budget, de votre besoin, de votre terrain et de votre installation. Pour cela, il vous faut connaître le vocabulaire spécifique à ce type de matériel et savoir ainsi quels critères privilégier pour bien la choisir. Vous êtes donc au bon endroit puisque tout est expliqué dans cet article !

Qu’est-ce-que la hauteur manométrique totale (HMT) ?

De manière générale, pour choisir une pompe d’arrosage, il faut respecter les trois critères suivants :

–              La section du tuyau

–              La pression souhaitée à la sortie du tuyau

–              La distance qui sépare l’arrivée et la sortie d’eau

En effet, pour faciliter le mouvement de l’eau dans le tuyau, il est important d’avoir une pression adaptée.

Pour cela, il vous faut savoir ce qu’est la hauteur manométrique totale et comment la calculer.

La hauteur manométrique totale (HMT) correspond à la pression que doit fournir une pompe pour irriguer correctement l’ensemble du système de distribution d’eau. Elle est égale à la somme des critères ci-dessous.

De quels critères dépend la HMT ?

Forage et puits : tout savoir pour choisir sa pompeLa Hauteur Manométrique Totale se mesure suivant les quatre points présentés ci-dessous :

  1. Hauteur manométrique d’aspiration (HMA) qui correspond à la différence entre le niveau de l’eau dans la source de puisage (rivière, puits, forage…) et la pompe. Le calcul est à faire entre le niveau de l’eau dans la source de forage et la pompe. Si cette différence est supérieure à 8m, il faut utiliser obligatoirement une pompe immergée, la HMA est alors égale à zéro avec ce type de matériel.
  2. Hauteur manométrique de refoulement (HMR) : celle-ci dépend du type de pompe. Pour les pompe de surface, la différence de niveau se mesure entre le niveau de la pompe et le point d’eau le plus élevé de l’installation. Lorsqu’il est question de pompes immergées, le calcul se fait entre le niveau de l’eau et le point d’eau le plus élevé de l’installation. Plus la hauteur de refoulement ou d’aspiration est grande, plus le débit en sortie diminue.
  3. Pertes de charge (PC) : elles sont fonction du débit utile, du diamètre et de la longueur des tuyaux. Les pertes de charges sont dues aux frottements de l’eau dans le tuyau de pompage qui sont causés par des obstacles tels que les coudes, les courbatures ou encore les vannes présents le long de la conduite. Ces obstacles freinent le passage de l’eau et réduisent donc les performances de la pompe.
  4. Pression résiduelle (PR) : C’est la pression nécessaire pour faire fonctionner les différentes installations de la maison (arroseurs, douches, WC,…), communiquée par les constructeurs. Parmi les différentes installations, prendre la valeur la plus élevée. Sans indication particulière prendre 2 bars (pression courante de l’eau de ville). Dernièrement, il faut savoir que plus les installations sont nombreuses, plus il est nécessaire d’avoir du matériel avec une forte pression. Elle est aussi appelée « Pression Utile ».

En additionnant les quatre résultat ci-dessus, vous trouverez qu’elle est la hauteur manométrique totale qu’il vous faut.

Quelle section choisir ?

Une fois que les critères ci-dessus sont définis, il va vous falloir choisir la section de votre pompe.

La section correspond tout simplement au diamètre du tuyau par lequel passe l’eau. Pour que le système soit optimisé au maximum, il est parfois nécessaire de varier les sections de tuyau tout au long du parcours de l’eau de façon à rendre ce parcours le plus fluide possible.

Il faut savoir que plus le diamètre du tuyau sera petit, plus l’eau aura tendance à être ralentie et donc la pression en sortie sera affaiblie.

Si vous avez un puits ou un forage de moins de 10 mètres de profondeur, ce qui est relativement faible, vous pouvez opter pour une section de canalisation de 32 mm de diamètre.

Dès que le forage est un peu plus profond, vous pourrez opter pour une section de canalisation de 40 à 50 mm de diamètre pour la remontée puis à nouveau des sections de 32 ou 40 mm pour la partie extérieure.

Il y a un juste milieu à trouver pour ne pas surdimensionner la pompe tout en ayant une pression suffisante pour permettre un débit correct en sortie. L’idée est de ne pas avoir besoin de l’utiliser à outrance pour remonter l’eau. Tout cela dépend des calculs effectués ci-dessus par rapport aux critères présentés.

En cas de difficulté, nous vous invitons à nous contacter par téléphone, mail ou encore sur notre chat. Nous rechercherons ensemble la meilleure option pour votre besoin et votre installation.

Pompe Jet fonte LK80 Fluxe - Monocellulaire - 3,6 m³/h - 4 bar
Pompe Jet fonte LK80 Fluxe - Monocellulaire - 3,6 m³/h - 4 bar
Pompe MC120 Fluxe - Multicellulaire - 6 m³/h - 3,7 bar
Pompe MC120 Fluxe - Multicellulaire - 6 m³/h - 3,7 bar
Groupe inox GKI80 Fluxe - 3,6 m³/h - 4 bar
Groupe inox GKI80 Fluxe - 3,6 m³/h - 4 bar
Groupe pompe de forage 4" Fluxe - 8,4 m³/h - 9,2 bar - PF7/94 - Puissance 2 cv
Groupe pompe de forage 4" Fluxe - 8,4 m³/h - 9,2 bar - PF7/94 - Puissance 2 cv

Retrouvez également notre sélection de pompes d’arrosage sur Mon Magasin Général.

Bon à savoir

Plus une section de tuyau sera petite, plus il y aura de perte de charge. C’est pour des raisons économiques, lorsque l’on a de grandes longueurs de canalisations et donc la présence de pertes de charges cumulées, que l’on privilégie les grandes sections de tuyau au départ de la canalisation. Pour des installations de petites tailles et relativement simples, on évalue les pertes de charges égales à 0.1 x longueur (m) de canalisation.

Summary
Comment choisir une pompe d'arrosage de jardin ?
Article Name
Comment choisir une pompe d'arrosage de jardin ?
Description
Pour choisir votre pompe d'arrosage pour le jardin, vous devez calculer la hauteur manométrique totale, puis choisir la section, c'est-à-dire le diamètre de votre tuyau.
Author
Publisher Name
Mon Magasin Général
Publisher Logo

Si vous avez aimé, partagez avec vos amis ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *