quel pinceau choisir pour sa peinture

Quel pinceau choisir pour quelle surface à peindre ?

Quel pinceau dois-je choisir ?

La peinture couvre deux secteurs activités dont le seul point de convergence est la précision. Mais que l’on prenne en main la peinture des murs de la maison et du mobilier, ou que l’on s’adonne à la peinture d’art, produire un ouvrage de qualité ne se fait pas avec n’importe quel pinceau. Le choix de cet ustensile nécessite de considérer un bon nombre de facettes différentes d’un équipement à l’autre. Il faut néanmoins commencer par en distinguer les différentes sortes. Découvre également notre article pour connaître la différence entre de la peinture acrylique et glycéro.

Les types de pinceaux et rouleaux du marché

La distinction des ustensiles de peinture commence par celle de l’activité. Quels outils pour la peinture de bâtiments et quel pinceau pour la peinture artistique ?

Les rouleaux

D’une forme générale similaire pour tous les modèles, cet outil est à différencier selon l’aspect du manchon :

  • à poils longs pour les gros œuvres sur les parois non homogènes comme les murs de briques
  • à poils courts pour les parois à surface uniforme et les grandes surfaces
  • nid d’abeille pour les parois à crépi
  • à picots pour créer des effets de crépi
  • à laquer servant à enduire de solution résineuse comme le vernis ou le laque
  • à lasure
  • en mousse, polyvalent pour l’application de sous-couche, une peinture au sol…

Rouleau pro façades Outibat - Dimensions 180 x 48 mm
Rouleau pro façades Outibat - Dimensions 180 x 48 mm
Rouleau pro crépi Outibat - Gros grain - Dimensions 180 x 75 mm
Rouleau pro crépi Outibat - Gros grain - Dimensions 180 x 75 mm
Rouleau tous travaux accès difficiles Nespoli - Mousse 2 bords droits - Longueur 100 mm - Diamètre 15 mm
Rouleau tous travaux accès difficiles Nespoli - Mousse 2 bords droits - Longueur 100 mm - Diamètre 15 mm

Les différents pinceaux du bâtiment

Il existe quelques formes de pinceaux largement utilisées en finition. Arborant une taille plus ou moins moyenne, ils ont également leur vocation respective.

  • Pinceau Spalter à la structure plate et large pour peindre les grandes parois. Mais ce sont surtout des pinceaux polyvalents pour peindre murs et toiles avec la même efficacité
  • Pinceau plat avec poils longs et denses, utilisés pour les surfaces uniformes ou moyennement agrémentées de reliefs
  • Pinceau à rechampir , touffu et à pointe, avec poils disposés en cercle, pour peindre les recoins et les supports travaillés
  • Pinceau coudé également pour atteindre les angles et les coins difficiles d’accès
  • Pinceau pochoir de petite taille, on se rapproche des outils de décoration.

Queue de morue bi-matière acrylique Outibat - Dimensions 40 mm
Queue de morue bi-matière acrylique Outibat - Dimensions 40 mm
Pinceau plat spécial lasure Nespoli - Largeur 50 mm - Epaisseur 16,4 mm
Pinceau plat spécial lasure Nespoli - Largeur 50 mm - Epaisseur 16,4 mm
Pinceaux à rechampir pro lasure Outibat - n°6
Pinceaux à rechampir pro lasure Outibat - n°6
Brosse radiateur Outibat - Dimensions 25 mm
Brosse radiateur Outibat - Dimensions 25 mm

Les pinceaux de peinture artistique

Ils se distinguent par une structure générale petite et fine, avec des différenciations au niveau de l’aspect des poils.

  • à poils longs pour les lignes
  • à poils courts pour les détails et petites retouches
  • brosse usée-bombée pour la peinture grasse uniforme
  • brosse plate, idem
  • brosse ronde
  • brosse éventail pour des couleurs et teintes dégradées

Pinceau brosses Nespoli - Brosses rondes à tableaux - Vendu par 3
Pinceau brosses Nespoli - Brosses rondes à tableaux - Vendu par 3
Brosse à blanchir Outibat - Mélange gris fleuré
Brosse à blanchir Outibat - Mélange gris fleuré

Choisir le pinceau à ses poils

En dehors des formes spécifiques, la nature des poils est également un aspect important à regarder de près dans le choix des pinceaux. Ce critère détermine en effet la qualité du rendu à chaque coup de peinture, mais aussi la facilité d’entretien de l’ustensile. On distingue ainsi 2 principales catégories de pinceaux.

Le pinceau à poils naturels

La soie de porc ou de sanglier constitue la plupart des poils des pinceaux de bâtiments et de mobilier, sachant que ce sont les matières naturelles les plus dures et offrant la meilleure accroche pour ce faire. Le rendu est de bonne qualité, étant donné que les poils naturels donnent des effets lisses. À noter que la plupart des pinceaux utilisés dans le domaine de l’art pictural sont également aux poils naturels, mais avec une particularité d’être un peu plus doux et faciles à manœuvrer pour les besoins plus importants en termes de précision. Ils sont issus de la fourrure de petits animaux, dont principalement la martre et le petit-gris qui ont respectivement donné leur nom à des types de pinceaux.

On apprécie de la plupart des pinceaux à poils naturels leur capacité à retenir l’eau, un caractère important pour la réalisation des peintures sur toiles notamment. Agréable à l’usage, ce type de poils présente cependant des revers, en étant un peu moins résistant aux produits à solvant (particulièrement le pinceau petit-gris). Et ils sont de fait un peu moins faciles à entretenir.

Le pinceau à poils synthétiques

Les pinceaux synthétiques sont plus polyvalents puisqu’ils résistent à tous les types de peintures, de laque ou de lasure. Dans la plupart des cas, ce sont des poils en nylon ou en perlon. Ces pinceaux peuvent ensuite être souples ou rigides selon le modèle, pour des rendus variables. Cette diversité leur permet de garnir aussi bien le catalogue des pinceaux de bâtiments que celui des pinceaux pour tableaux ou pour la décoration. Selon la qualité de la conception du pinceau, les poils synthétiques sont plus ou moins faciles à entretenir. Pour autant, leur densité doit être optimale pour permettre le meilleur rendu.

À noter, par ailleurs, qu’il existe des pinceaux fabriqués avec la combinaison de poils synthétiques et naturels, qui présentent donc des caractéristiques doubles : facile et agréable à manier, plus ou moins faciles à nettoyer, avec des rendus dont la qualité dépend parfois de la dextérité du peintre.

Choisir le rouleau à son tissu

En bâtiment, si on peut réaliser des œuvres d’art avec presque n’importe quel pinceau de grande qualité, choisir le rouleau adéquat est un peu moins évident. Au départ, c’est le choix du matériau du manchon qui détermine cette qualité.

  • Rouleau en tissu naturel

Contrairement au pinceau, le rouleau en tissus naturels est souvent utilisé pour appliquer des produits à base de solvants. Ce sont dans la plupart des cas des tissus issus de la laine, du mohair, etc.

  • Rouleau en tissu synthétique

Ce sont des rouleaux fabriqués à base de polyamide, polyester, nylon, etc. Ils sont plus destinés pour les peintures au latex. Mais ils sont aussi bien adaptés aux peintures acryliques et à base de glycérine.

  • Rouleau en fibres mélangées

Ce genre de rouleaux est généralement passe-partout, mais reste plus dédié aux peintures à l’huile.

L’épaisseur du tissu détermine, par ailleurs, la capacité du rouleau à appliquer la peinture sur telle ou telle surface.

Épaisseur de manchon Utilisations
Moins de 1 cm Parois et surfaces lisses: mur intérieur, plâtre, plancher
Moins de 2 cm Parois rugueuses et raboteuses : murs de béton, brique, parpaing…
Au-delà de 2 cm Parois à texture grossière et irrégulière

 

Les autres critères de qualité des pinceaux et des rouleaux

Pour savoir dans quel pinceau ou rouleau s’orienter dans son choix, il faut aussi considérer des critères de maniabilité. Le manche doit donc être ergonomique, principalement pour les outils de peinture pour bâtiments et mobiliers qui doivent donc être à la fois solides et agréables au maintien. La fixation des fibres de peinture est aussi un aspect primordial pour éviter des défauts à l’application des produits.

  • Pour les pinceaux, la virole doit être assez solide pour maintenir en place la touffe de poils. Cette pièce métallique est préférablement en inox.
  • Pour les rouleaux, il est recommandé de bien vérifier que les manchons n’ont pas de fibres lâches

D’autres critères de confort sont à privilégier. Notamment, pour limiter les éclaboussures pour la peinture du plafond par exemple, on utilise des rouleaux avec système anti-goutte.

Entretien du pinceau et du rouleau

Une fois déterminé quel pinceau ou quel type de rouleau est adapté à ses travaux, il est en même temps essentiel d’en connaître leur mode entretien. Effectivement, peu importe la qualité d’un outil de peinture, un manque d’entretien réduira sa durabilité. En tout cas, les mêmes principes s’appliquent indifféremment aux rouleaux et aux pinceaux.

  • Les outils pour produits acryliques se lavent à l’eau
  • Les pinceaux et rouleaux pour peintures à base de solvants se nettoient au white spirit, et ne sont pas souvent réutilisables
Summary
Quel pinceau choisir pour quelle surface à peindre ?
Article Name
Quel pinceau choisir pour quelle surface à peindre ?
Description
Découvrez dans cet article quel pinceau choisir en fonction du type de surface que vous avez à peindre.
Author
Publisher Name
Mon Magasin Général
Publisher Logo

Si vous avez aimé, partagez avec vos amis ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *