Quel sèche-serviettes doi-je avoir ?

Quel sèche-serviettes choisir ?

Quel sèche-serviettes dois-je choisir pour ma salle de bain ?

Un sèche-serviette électrique est parfait pour chauffer votre salle de bains et sécher en même temps vos serviettes. Les modèles disponibles sur le marché peuvent être à inertie fluide ou à inertie sèche. D’autres encore, sont à eau et fonctionnent avec la chaudière. Ils peuvent aussi être mixtes. Voici nos conseils pour vous aider à déterminer quel sèche-serviettes vous convient le plus.

Qu’est-ce qu’un sèche-serviettes électrique ?

Un sèche-serviette électrique est un appareil de chauffage qui est en mesure de chauffer une salle de bains tout en séchant les serviettes. Il est composé de deux tubes verticaux et de plusieurs autres tubes transversaux, à la fois ronds et plats. Les modèles disponibles actuellement sur le marché sont à inertie sèche ou fluide. Son principe de fonctionnement est ainsi le même que celui d’un radiateur électrique simple. Un flux d’air soufflant ou un liquide caloporteur est chauffé par une résistance électrique. La chaleur ainsi produite est ensuite diffusée dans toute la pièce. Grâce à ce système, vous pouvez utiliser le radiateur comme moyen de chauffage de votre salle de bain. Le sèche-serviettes diffuse la chaleur de manière latérale, ainsi, il continue à chauffer correctement la salle de bain, même lorsqu’il est couvert de serviettes.

Les différents types de sèche-serviettes

Les modèles de sèche-serviettes présents sur le marché sont électriques, à eau ou mixtes.

Soufflant mural sèche-serviette PVM - 2000 WSèche-serviettes échelle Scaléo Life Supra - 750 WSèche-serviettes échelle Scaléo Dry Supra - 1000 W

Les sèche-serviettes électriques

Les sèche-serviettes électriques peuvent être à inertie sèche, si le cœur de chauffe est composé de pierre de lave, de céramique ou de stéatite, ou à inertie fluide, si le cœur de chauffe est un liquide caloporteur. Ils peuvent également être à effet rayonnant.

Sèche-serviette avec fluide caloporteur

Ce modèle de sèche-serviettes est composé de tubes transversaux ronds au sein desquels circule un fluide caloporteur. Ce fluide qui transporte et restitue la chaleur peut être de l’eau ou de l’huile. Une résistance électrique d’une puissance variable se charge de chauffer le fluide. Ce modèle de sèche-serviettes constitue l’entrée de gamme des sèche-serviettes électriques, mais il n’est pas non moins efficace, puisque la montée de température est rapide.

Le sèche-serviettes à inertie sèche

Le sèche-serviettes à inertie sèche peut avoir comme cœur de chauffe une pierre, notamment, de la céramique, de la pierre de lave ou encore de la stéatite. La stéatite et la pierre de lave offrent une meilleure restitution de la chaleur que la céramique. Ils présentent ainsi un meilleur rapport qualité/prix.

Le sèche-serviettes rayonnant

Les sèche-serviettes rayonnants sont assimilés à des radiateurs électriques rayonnants équipés de porte-serviettes de façade. Sur ce type de sèche-serviettes, ils diffusent la chaleur par rayonnement, par le biais de rayons infrarouges courts ou longs. Moins économiques que les sèche-serviettes à inertie, ces modèles doivent uniquement servir de radiateur d’appoint pour la salle de bains.

Les sèche-serviettes à eau

Ces sèche-serviettes à eau sont reliés à la chaudière à l’aide de deux tubes. Le premier amène l’eau chaude tandis que le second véhicule l’eau froide qui sera réinjectée dans le système de distribution. Ce type de sèche-serviettes à eau ne fonctionne que s’il est relié au chauffage central de l’habitation. Sa puissance varie en fonction de la surface des éléments de chauffe.

Les sèche-serviettes mixtes

Les sèche-serviettes mixtes combinent la technologie du sèche-serviettes à eau, avec celui d’un sèche-serviette électrique. Cet apport de résistance permet au sèche-serviette de fonctionner comme radiateur d’appoint, sans être tributaire du fonctionnement du chauffage central. Grâce à ces deux procédés de chauffe, le sèche-serviettes mixte est pratique et économique.

Peu importe quel sèche-serviettes vous choisissez, il est équipé de différentes options et accessoires qui en facilitent l’usage au quotidien. Parmi eux figure le thermostat qui permet de contrôler la température. La plupart des modèles sont également équipés d’un programmateur qui permet de programmer le moment de mise en marche de l’appareil.

Le sèche-serviettes mural

Certains modèles de sèche-serviettes sont équipés d’un support à fixer sur le mur. C’est le modèle le plus courant du marché. Il est équipé de barres où il est possible d’étendre les serviettes. Le sèche-serviettes mural fonctionne par système rayonnant ou mixte.

Le sèche-serviettes pivotant

Ce modèle peut s’ouvrir à droite ou à gauche, ou à 180°. Ces déplacements permettent d’optimiser le chauffage de votre salle de bain. Fabriqué dans un matériau indéformable, il est d’une grande diversité.

Le sèche-serviettes design

Ce type de sèche-serviettes est compatible avec tous les systèmes de chauffage : électrique, mixte ou à eau. La particularité de ce type de sèche-serviette est qu’il se présente comme un véritable élément de décoration de la salle de bain. Son efficacité reste pourtant limitée, puisqu’il se contente souvent de sécher les serviettes sans arriver à chauffer la pièce en même temps.

Il faut noter que le prix du sèche-serviettes varie en fonction de la technologie qu’il utilise. Voici un petit tableau récapitulatif qui vous donnera un petit aperçu du coût de chaque modèle et déterminer quel sèche-serviettes vous convient.

Type de sèche-serviettes

Gamme de prix

Prix moyen

Sèche-serviettes électrique Entre 150 et 1000 euros et plus

250 euros

Sèche-serviettes à eau

Entre 200 et plus de 1300 euros

400 euros

Sèche-serviettes mixte

Entre 300 et plus de 1500 euros

500 euros

Sèche-serviettes mural

Entre 200 et plus de 1300 euros

400 euros

Sèche-serviettes pivotant

Entre 150 et 1200 euros

275 euros

Sèche-serviettes design

Entre 1000 et 2000 euros

1500 euros

Quel sèche-serviettes choisir ?

Face à cette pléthore d’offres, il est souvent difficile de savoir quel sèche-serviettes convient le mieux. Voici quelques points cruciaux qui vous aideront le mieux à faire votre choix.

Le matériau de fabrication du sèche-serviettes

L’acier, l’aluminium et l’inox sont les principaux matériaux utilisés pour la fabrication des sèche-serviettes.

  • Le sèche-serviettes en acier est le modèle le plus abordable du marché. Ce type de sèche-serviettes peut être équipé de tubes plats ou arrondis. La plupart du temps, l’acier est peint en blanc, mais il est possible d’en trouver des modèles peints dans d’autres couleurs, pour les harmoniser avec la décoration de votre salle de bain.
  • Le sèche-serviettes en aluminium est de qualité supérieure. Sa montée de chaleur est plus rapide que les modèles en acier classiques. En plus d’être plus performants, ces sèche-serviettes sont conçus pour durer dans le temps. La plupart du temps, les tubes qui équipent ce sèche-serviettes sont plats.
  • Les sèche-serviettes en inox sont les plus performants d’entre tous. Sa montée en température est beaucoup plus rapide, et de plus, il dure davantage dans le temps.

La puissance du sèche-serviettes

L’autre critère de choix du sèche-serviettes est sa puissance. Si l’appareil n’a pas la puissance adéquate pour chauffer convenablement votre salle de bains, vous dépenserez inutilement de l’énergie. D’une manière générale, il faut compter 100 W par m² de surface et d’ajouter 30 % pour pallier la déperdition de chaleur que les serviettes absorbent. Ainsi, il faut une puissance de 130 W pour chauffer 1 m². Voici un tableau qui vous indiquera la puissance requise pour votre salle de bains.

Surface de la salle de bain

Puissance en W du sèche-serviettes requise

3 m²

390 W

5 m²

650 W
8 m²

1040 W

10 m²

1300 W

12 m²

1560 W

15 m²

1950 W

L’installation du sèche-serviettes

L’installation du sèche-serviettes est relativement simple puisque les modèles sont souvent vendus avec kit de fixation qui inclue des colliers de fixation, de chevilles et de vis. Le volume de sécurité est un autre critère à prendre en compte lors de l’installation du sèche-serviettes. Le volume de sécurité est le rayon donné à partir du point d’eau (douche ou baignoire). Il détermine la distance de sécurité à respecter pour prévenir tout risque d’accident.

  • Le volume 0 désigne un fond de la baignoire ou douche d’une base carrée de 60 x 60 cm.
  • Le volume 1 désigne le fond et l’ensemble du contour de la baignoire allant jusqu’à 2,25 m de hauteur.
  • Le volume 2 correspond à un rayon de 60 cm autour d’une baignoire d’une hauteur de 2,25 m.
  • Volume 3 correspond à un rayon de 2.40 m autour de la baignoire d’une hauteur de 3 m au-dessus de la baignoire et de 2.25 m, au-delà de 60 cm.

Le sèche-serviette de classe I se place dès le volume 3, tandis que les modèles de classe II s’installent dès le volume 2.

Avec tout cela, vous devez maintenant savoir quel sèche-serviettes choisir pour votre intérieur.

Summary
Quel sèche-serviettes choisir ?
Article Name
Quel sèche-serviettes choisir ?
Description
Découvrez dans cet article quel sèche-serviettes choisir pour votre salle de bain.
Author
Publisher Name
Mon Magasin Général
Publisher Logo

Si vous avez aimé, partagez avec vos amis ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *