Comment optimiser l’air de son habitation? Le Guide de Mon Magasin Général

Comment optimiser l’air de son habitation ?

Optimiser l’air de son habitation : comment faire ?

Contrairement aux idées reçues, la pollution peut être aussi importante dans la maison qu’à l’extérieur. Pour optimiser l’air de son habitation, il faut améliorer la qualité de l’air intérieur. Découvrez nos conseils dans cet article.

Choisir son système de chauffage avec soin

La première manière d’assainir l’air de son habitation consiste à installer un système de chauffage qui ne viendra pas détériorer la qualité de l’air de votre intérieur. Pour cela, il est peut-être préférable d’opter pour une solution traditionnelle poêle à bois, au lieu des radiateurs électriques. Ces derniers ont tendance à assécher l’air ambiant.

Optez pour la poêle à bois

Il existe différents modèles de poêle à bois. Quand vous faites votre choix, vous devez choisir un modèle adapté à votre habitation. Pour cela, vous devez prendre en considération plusieurs critères.

La puissance de chauffe de la poêle

C’est le premier point à prendre en considération, puisqu’il détermine la capacité de la poêle à chauffer convenablement votre habitation. Pour un logement normé RT2005, dont la hauteur sous plafond est de 2,50 mètres, il faut une poêle capable de fournir une chaleur de 100 W/m². Une poêle d’une puissance de chauffe de 10 kW peut ainsi suffire si la surface à chauffer est de 100 m². Si le logement est normé RT2012, il faut que la poêle ait une puissance de chauffe de 24Kw/m3, soit 60 W/m².

Le rendement

C’est un autre point à prendre en considération lors du choix d’un poêle à bois. Ce rendement est donné par le rapport entre l’énergie consommée et celle restituée. Plus le rendement est élevé, plus la poêle est économique. De manière générale, la poêle à bois est efficace lorsque son rendement est de 70 % ou plus.

L’autonomie

C’est un critère important. La taille du foyer est aussi à prendre en considération car il détermine aussi la capacité du poêle à chauffer convenablement votre maison, en fonction de vos besoins.

Optez pour un modèle écologique

Pourquoi se contenter d’optimiser l’air de son habitation alors qu’il est aussi possible de contribuer à améliorer l’environnement en général. Pour cela, il convient de choisir un poêle à bois éligible au crédit d’impôt. Cela vous permet de faire non seulement un geste écologique, mais aussi des économies non négligeables. Les poêles à bois éligibles au crédit d’impôt ont la certification Flamme Verte et TICE. Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 30% des dépenses éligibles.

Utiliser un système de filtration d’air

Les purificateurs d’air sont de plus en plus populaire ces derniers temps. Il permettent de filtrer les particules fines les plus dangereuses pour la santée. Aussi appelés ionisateur d’air, ces appareils proposent un filtration de l’air en plusieurs étapes : une filtration grossière pour les particules les plus épaisses (poils et cheveux par exemple). Ensuite, l’air traverse par un filtre au charbon actif. Cette matière absorbe les fumées, odeurs et certains composés organiques et gaz. On retrouve de tels filtres dans les hottes aspirantes de cuisine par exemple. Le derniers filtre, de loin le plus important, est le filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air). Il retient 99.9% des particules fines selon la norme européenne.

Comment choisir son purificateur d’air ?

Faire l’acquisition d’un purificateur d’air nécessite de surveiller certains paramètre comme le poids, l’encombrement, le niveau sonore ou la capacité de traitement.

Adapter l’appareil au volume à traiter

Il est indispensable de réfléchir au préalable à l’emplacement où vous allez positionner votre purificateur. Il faut connaître le volume de la pièce que vous aller purifier, afin d’utiliser un appareil adapté. Dans la mesure du possible, choisissez un purificateur qui est capable de filtrer l’air sur l’ensemble de la surface de votre foyer. Il s’avère que lors de l’ouverture d’une porte, le taux de particules fines contenu dans l’air à tendance à augmenter brutalement. Par exemple, pour une pièce de 25 m² avec un plafond à 2,5 mètres de hauteur, il faudra vous munir d’un appareil d’une capacité d’environ 40 m³/h, comme le Divin’air Supra 25W ci-dessous. Si vous voulez un appareil capable de filtrer l’air de l’ensemble de votre maison, privilégiez des appareils d’une capacité de 150 à 200 m³/h, comme les deux autres modèle proposés ci-dessous.

Purificateur Divin'air Supra - 25 W |
Purificateur Divin'air Supra - 25 W |
Purificateur d'air anti-pollens avec fitre HEPA Honeywell - Blanc
Purificateur d'air anti-pollens avec fitre HEPA Honeywell - Blanc
Purificateur d'air Exempl'Air anti-pollution avec filtre Supra - Blanc
Purificateur d'air Exempl'Air anti-pollution avec filtre Supra - Blanc

Petit conseil : n’oubliez pas de changer le filtre régulièrement. Lorsque ce dernier est obstrué, il fait augmenter le niveau sonore et la consommation électrique de votre appareil de filtration. Bien souvent, les purificateurs avertissements l’utilisateur lorsque le filtre est trop encrassé. Allant même jusqu’à bloquer le fonctionnement s’il est trop usé.

Poids, encombrement et niveau sonore

Vous trouverez des systèmes de filtration d’air aux formes et designs variées. Il existe des modèles fixes, assez lourds. Où des modèles compacts et légers mais tout aussi performants. Si vous souhaitez déplacer votre appareil de manière récurrente, faites le choix d’un modèle compact, que vous pourrez positionner facilement dans n’importe quelle pièce et que vous n’aurez pas de mal à transporter.

Un autre point à surveiller est le niveau sonore. Généralement, les appareils de filtration d’air peuvent fonctionner à plusieurs vitesses. Vous aurez donc le choix entre plusieurs niveaux sonore. Si vous souhaitez positionner votre dispositif dans une pièce de vie, il est préférable de choisir un appareil avec niveau sonore bas. Vous pouvez aussi programmer des phases de fonctionnement grâce à la minuterie dont disposent la plupart des appareils de filtration. Votre appareil pourra fonctionner en votre absence, pendant que vous êtes au travail par exemple.

Prendre soin de son appareil de chauffage

Pour optimiser l’air de son habitation, il faut aussi éviter à tout prix que l’air soit contaminé par du monoxyde de carbone. Le monoxyde de carbone est un gaz invisible et inodore créé par une mauvaise combustion des appareils de chauffage comme le poêle à bois. Pour éliminer les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, il faut donc bien prendre soin de son insert à bois. Pour cela, vous avez à votre disposition tout un arsenal d’outils.

L’aspirateur à cendres

L’aspirateur à cendres est un outil pratique qui vous permet de venir à bout des cendres qui s’accumulent dans votre poêle à bois. Avant d’arrêter votre choix sur un aspirateur à cendres, vous devez vérifier certains points clés :

La puissance

Celle-ci est exprimée en watts et détermine la performance de l’appareil. Autant que possible, il est préférable d’opter pour un aspirateur d’une puissance d’au moins 1000 Watts. C’est la puissance correcte pour éliminer efficacement les cendres.

La capacité du réservoir

La capacité du réservoir ainsi que la taille du flexible sont deux points à prendre en considération lors du choix de son aspirateur à cendres. Plus la cuve de l’aspirateur est importante, moins vous aurez de vidanges à faire, ce qui est pratique. De la taille du flexible dépend la maniabilité de l’aspirateur. Si la flexible n’est pas assez long, vous aurez moins de liberté de mouvement, ce qui peut être contraignant.

Les accessoires de ramonage

Outre l’aspirateur à cendres, vous aurez aussi besoin d’outils qui vous permettront de bien ramoner votre poêle. Dans le tableau suivant, nous vous présentons les différents accessoires de ramonage et leur utilité.

 

Accessoires de ramonage Utilités
Le hérisson
  • Nettoyer les dépôts de suie
  •  Nettoyer la poussière présente dans les conduits de la poêle à bois.
  • Nettoyer le bistre
La canne de ramonage
  • Accueille les différents accessoires de nettoyage comme le goupillon, etc.
  • Accueille aussi la boule et la roulette de guidage du hérisson.
La bûche de ramonage
  • Nettoyer les conduits de la poêle.

Adoptez quelques gestes simples

Pour optimiser l’air de son habitation, il suffit parfois d’adopter des gestes simples au quotidien. L’un de ces gestes de bien aérer son intérieur, matin et soir, et ce, même durant la période hivernale. Le fait d’aérer l’habitation permet de renouveler l’air au sein de la pièce. Couplé avec une bonne ventilation, cela permet d’évacuer l’air pollué et de faire pénétrer de l’air neuf, qui viendra diluer les polluants et éviter l’accumulation d’humidité et les condensations.

Il serait aussi recommandé de ne pas fumer à l’intérieur de la maison. Même si vous fumez la fenêtre ouverte, vos rideaux, tapis et autres textiles peuvent absorber certains composants toxiques. Votre entourage pourra ainsi les inhaler et devenir des fumeurs passifs. Il est aussi recommandé de bien dépoussiérer son intérieur. Les acariens responsables des réactions allergiques sont en effet contenus dans la poussière. Passez l’aspirateur régulièrement et surtout, éviter d’accumuler les textiles. Lavez-les aussi souvent que possible.

Pour réduire la pollution intérieure et optimiser ainsi l’air de votre habitation, il faut aussi faire attention aux produits ménagers que vous utilisez. Évitez les produits en spray ! Veillez également à respecter les modes d’emploi des produits que vous utilisez et surtout, ne mélangez pas les produits entre eux. Les bougies parfumées, les parfums d’intérieur, les encens, etc. peuvent aider à créer un intérieur cocooning, mais elles peuvent parfois aussi être source de pollution. C’est pour cela qu’il est préférable de limiter autant que possible leur utilisation. Certains produits de bricolage et des matériaux de construction peuvent contenir des produits susceptibles d’entraîner de la pollution intérieure, comme les solvants organiques, le formaldéhyde ou encore les éthers de glycols. Pour assainir l’air de l’habitation, il est ainsi fortement recommandé de bien aérer la pièce après chaque travail de bricolage, et bien refermer les produits après leur utilisation.

Pensez à climatiser votre intérieur

Pour optimiser l’air de son habitation, il faut aussi penser à climatiser son intérieur. Le fait de rafraîchir l’air en été, et de le réchauffer en hiver, permet d’assainir l’air. C’est pour cela, qu’il est intéressant d’installer un système de climatisation réversible dans son intérieur. Vous limiterez ainsi la pollution intérieure puisque la climatisation débarrassera l’air ambiant des pollens en suspension, des poussières et autres sources de la pollution de l’air.

Installer un système de climatisation n’est pas suffisant, encore faut-il que vous l’entreteniez régulièrement. Si le réseau est encrassé, cela peut créer une surconsommation d’énergie, mais pas uniquement. Le renouvellement de l’air ne se fera pas comme il faut. Pour entretenir votre système de climatisation, vous devez nettoyer les bouches d’aération et les entrées d’air au moins deux fois par an. Si vous avez installé un système de ventilation double flux, vous devez également changer régulièrement les filtres de votre système de ventilation.

Summary
Comment optimiser l'air de son habitation ? Le Guide de Mon Magasin Général
Article Name
Comment optimiser l'air de son habitation ? Le Guide de Mon Magasin Général
Description
Découvrez dans cet article, nos conseils pour optimiser l’air de son habitation. Et retrouvez ainsi tout le matériel sur Mon Magasin Général.
Author
Publisher Name
Mon Magasin Général
Publisher Logo

Si vous avez aimé, partagez avec vos amis ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *